Méthodes et solutions contre les dommages du castor

 

DÉGÂTS AUX CULTURES ET AUX FORÊTS
 

Les déprédations causées aux cultures agricoles par le castor à la recherche de nourriture sont les principaux dégâts occasionnés par les castors. Les dégâts aux forêts sont plus rares. Le castor s’attaque aux cultures et aux pépinières directement situées au bord des cours d’eau : potager, verger, vigne, plantation de maïs etc. Les déprédations touchent en règle générale les particuliers, les agriculteurs et les propriétaires de forêt. Ces personnes ont en principe un droit légitime à un dédommagement par les fonds publics. Ce genre de dégât est indemnisé à 100 % par la Confédération et les cantons, notamment si des mesures de préventions ont été prises (cf. Annexe 7). Des moyens simples existent en effet pour prévenir ces dégâts (Annexes 10).

La mesure la plus efficace pour réduire à long terme les risques de dégât aux cultures est de les éloigner des berges et d’implanter sur les rives des plantations de bois doux et des surfaces exploitées extensivement où le castor trouvera suffisamment de nourriture pour ne pas avoir besoin d’aller la chercher plus loin. Plus de la moitié des cours d’eau sévèrement altérés se situent en zone agricole de plaine. Il s’agit également de secteurs potentiellement favorables pour le castor, le risque de conflit y est très important. Les surfaces nécessaires au cours d’eau et à même de limiter les dégâts aux cultures ne pourront y être obtenues qu’avec la coopération du secteur agricole. Les exploitants doivent donc être intégrés dès que possible aux réflexions lors de tous projets de revitalisation de cours d’eau. Les modifications législatives en cours prévoient qu’à l’avenir, toutes les surfaces extensives exploitées sur les berges des cours d’eau pourront être comptabilisées comme surfaces de compensation écologiques. Une telle incitation à exploiter extensivement et sur une grande largeur les berges des cours d’eau est à la fois favorable au castor mais cela permet également de réduire fortement les risques de conflit et de favoriser la biodiversité et les liaisons écologiques.
 

visionner la pose d’un tube flexible dans un barrage :

 

Contrôle du niveau d’eau
 

La destruction de barrage castor n’eat pas la solution ! En effet souvent les castors reconstruisent un autre barrage au même endroit. Dans de telles situations, il est conseillé d’agir autrement en favorisant la cohabitation.

 

Opter pour des techniques de contrôle du niveau de l’eau
 

Ces techniques permettent aux castors de rester sur le site et de continuer à vivre normalement tout en permettant de diminuer les impacts négatifs